Ciboule de chine

Ail de Chine - Allium tuberosum

5,00

Rupture de stock

Tout se mange dans la ciboule de Chine ! Très utilisée dans la cuisine asiatique comme légume d’accompagnement. L’un des végétaux les plus intéressants de la famille de l’ail. Ses fleurs en particulier font merveille dans les salades de tomates.

Sa culture est très facile. Elle est vivace, rustique, se ressème spontanément. Bonus : c’est une très bonne plante compagne pour les fruitiers.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
semis
plantation
récolte
Catégorie :

La ciboule de chine ressemble à la ciboulette mais ses feuilles sont plates, ses fleurs blanches et son goût plus proche de l’ail même s’il reste très doux.

Elle se consomme presque toute l’année sauf au cœur de l’hiver, à moins de prélever des bulbes à ce moment-là.

Peu exigeante sur la qualité du sol même si les pieds sont plus beaux en sol riche. Repiquer les plants à 30 cm en tous sens et pailler le sol sans étouffer la plante.

Arrosage inutile : éventuellement un peu pendant les périodes de sécheresse. Elle craint plutôt l’humidité stagnante qui favorise le développement de champignons.

La ciboule de chine est une très bonne plante compagne pour les fruitiers mais aussi pour les pommes de terre et les tomates par exemple, plantes sensibles au mildiou.

Les composés soufrés contenus dans les alliacées auraient des effets fongicides, bactéricides et nématicides. La ciboule de Chine est particulièrement riche en certains de ces composés.

A rapprocher en particulier des pêchers, des groseilliers/cassissiers et à associer aux fraisiers. Le rapprochement avec les choux qui contiennent eux aussi des composés soufrés semble plutôt neutre.

Autre problématique : la ciboule de Chine n’est pas un bon couvre sol.

Nous testons donc une association ciboule de Chine – fraisiers en couvre sol (classique ou fraise des bois) – fruitier.

Implantation : alterner carré de ciboule de chine à 25 cm en tous sens puis un plant de fraisier au centre d’un carré équivalent à celui des ciboules. Les ciboules vont progressivement former des îlots et les fraisiers progressivement couvrir le sol entre ces îlots.

Il peut aussi être intéressant d’utiliser des plantes décompactant le sol : remplacer certains fraisiers par des consoudes qui en plus permettront de remonter des minéraux du sol.

Le plus simple est de diviser la touffe en mars ou en octobre. Nos expériences ont mieux réussi au printemps.

Naturellement, la ciboule de Chine se ressème aussi très bien : collecter les graines en octobre après avoir laissé séché suffisamment quelques ombelles. Le plus simple ensuite : imiter la nature en semant dès l’automne à 2 cm de profondeur.

Le semis de printemps est aussi possible : semer en godet sous châssis à 1 cm de profondeur. Repiquer les plants au printemps.

Toutes les parties se récoltent : feuilles, tiges, fleurs et bulbes. Pour les fleurs, entre juillet et octobre. Pour les feuilles et les tiges : tout le temps sauf en hiver.

Les bulbes peuvent être prélevés tout le temps. Pour ne pas fragiliser la plante d’origine, prélever plutôt les bulbes périphériques.

Les parties prélevées ne se conservent pas au-delà de 2-3 jours au frais. L’idéal est de récolter à la demande.

Dès le début du printemps, les feuilles se consomment comme une ciboulette. Leur saveur est proche de celle d’un aïl très doux. Elle relève bien toutes les salades de saison (concombres, salades feuilles, courgettes).

Son parfum se diffuse très bien dans une sauce vinaigrette au cidre ou une sauce à la crème avec une pointe d’acidité (ciboule et citron sont un canon de la cuisine orientale façon chich taouk). Elle pourra donc être très utile en marinades avec de la volaille ou des légumes.

Elle peut aussi donner un parfum exceptionnel si on la laisse diffuser ses arômes dans des œufs avant de faire une omelette par exemple.

Lorsque les premières fleurs sont en bouton mais avant qu’elles s’ouvrent, il est possible de déguster l’ensemble de la plante qui est encore tendre à ce moment-là (feuille et fleur en bouton). Elle se consomme nature ou dans un assortiment de petits légumes de printemps à la façon wok ou revenu dans une sauteuse. Là encore son parfum puissant mais subtil relève l’ensemble à merveille.

Enfin lorsque les ombelles ont éclos elle constitue une décoration inégalable. Légères et étoilées elles contrastent bien sur des tomates par exemple qu’elles aromatisent plus subtilement que l’ail. On peut aussi diviser les ombelles en toutes petites fleurs très parfumées qui s’utilisent comme une mini gousse d’ail très doux. Là encore toutes les marinades d’été en tireront une goût subtil.

Les alliacées riches en composés soufrés peuvent être infusés puis pulvérisés pour lutter contre les maladies cryptogamiques.

Informations complémentaires

Poids 0,3 kg
Végétation

Vivace

Strate

Herbacée basse

Exposition

Soleil, Mi-ombre

Besoin en eau

Faible

Résistance au froid

Forte

Couvre sol

Mauvais

Multiplication

Semis, Division