Oignon rocambole

Oignon de Catawissa - Allium cepa proliferum

5,00

Rupture de stock

L’oignon rocambole est un oignon perpétuel qui forme des bulbilles à l’extrémité de ses tiges. Il est très facile de culture, se multiplie tout seul sans être invasif. On l’appelle aussi oignon courant car ses bulbilles tombent et donnent naissance à d’autres oignons.

Toutes ses parties sont comestibles.

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
semis
plantation
récolte 
Catégorie :

L’oignon rocambole ressemble beaucoup à un oignon … jusqu’à ce qu’il développe au bout de ses tiges des bulbilles qui peuvent à leur tour produire un ou deux étages de bulbilles.

Il est entièrement comestible. Les bulbilles ont un goût proche de l’échalote. Ses tiges se consomment comme de la ciboule ou de la ciboulette. Le bulbe du pied mère est lui aussi comestible mais le consommer revient à perdre le pied.

Il est moins productif que des oignons classiques mais si vous en avez suffisamment il peut les remplacer au moins partiellement.

L’oignon rocambole a surtout besoin de soleil. Pour le reste (sol, arrosage) il est assez tolérant.

Il préfèrera quand même un sol assez drainé. Le planter sur des petites buttes si le sol est très humide ou faciliter l’évacuation de l’eau de la zone de plantation. L’eau stagnante favorise les maladies liées aux champignons.

Mettre en place les plants au printemps. Un plant tous les 40 cm en tous sens. L’oignon formera des tiges dans un premier temps. Certaines porteront des bulbilles en été qui pourront tomber au sol une fois mûres, en fin d’été ou en automne. Il est alors temps de semer ces bulbilles ailleurs si on souhaite les propager.

Une fois récoltée, la tige principale ne produira pas de nouvelles bulbilles pendant la saison.

L’oignon rocambole est une très bonne plante compagne pour les fruitiers mais aussi pour les pommes de terre et les tomates par exemple qui sont sensibles au mildiou.

Les composés soufrés contenus dans les alliacées auraient des effets fongicides, bactéricides et nématicides. Ces composés sont particulièrement présents chez l’oignon rocambole.

A rapprocher en particulier des pêchers, des groseilliers/cassissiers et à associer aux fraisiers. Le rapprochement avec les choux qui contiennent eux aussi des composés soufrés semble plutôt neutre.

Par contre, l’oignon rocambole n’est pas un bon couvre sol.

Il est préférable de le pailler ou de le cultiver en association avec des plantes qui couvriront le sol sans l’empêcher de se propager.

A tester par exemple avec certaines salades, vivaces ou non.

Il peut aussi être intéressant d’utiliser des plantes décompactant le sol : les consoudes par exemple qui en plus permettront de remonter des minéraux du sol.

Semis des bulbilles au moment où elles tombent naturellement (fin d’été, début d’automne).

Les tiges peuvent se consommer pendant toute la période de végétation.

Prélever les bulbilles lorsqu’elles sont mûres, pendant l’été, avant qu’elles ne tombent au sol : une fois tombées, le processus de reproduction commence et les bulbilles ne peuvent plus être stockées durablement. Pour les conserver, les faire sécher en les exposant à la lumière mais pas au soleil direct, un peu comme pour les oignons.

Le bulbe principal peut lui aussi être consommé mais cela signe la mort du plant.

Les tiges s’utilisent comme la ciboule ou la ciboulette.

Les bulbilles peuvent s’utiliser comme un oignon avec un léger goût de ciboulette. Ils peuvent aussi être conservés dans du vinaigre, exactement comme les cornichons.

Les alliacées riches en composés soufrés peuvent être infusés puis pulvérisés pour lutter contre les maladies cryptogamiques.

Informations complémentaires

Poids 0,15 kg
Végétation

Vivace

Strate

Herbacée basse

Exposition

Soleil

Besoin en eau

Faible

Résistance au froid

Forte

Couvre sol

Mauvais

Multiplication

Semis

Conditionnement

Godet 7/8 cm